Retour
Benoît DUBIGEON   Frère Franciscain la Clarté-Dieu


class="auto-style233"
Retour
Mot du chapelain
La Clarté-Dieu
La spiritualité, c’est donner une âme

Donner une âme à cette maison franciscaine de la Clarté-Dieu :

 
Toutes les personnes qui travaillent dans cette maison, et en particulier les nombreux bénévoles, donnent une âme à notre maison. Pas tant ce qu’ils font que ce qu’ils sont.
Cette âme est inspirée par notre commun charisme franciscain. C’est ce qui fait notre identité. Charisme fondé sur la valeur d’un regard contemplatif sur toute créature, regard qui inaugure un Royaume de bienveillance mutuelle en raison de notre Dieu unique révélé en Jésus-Christ. Un tel regard l’entraîne à inaugurer des relations fraternelles où tous ont leur place, du plus petit au plus grand, en particulier les plus fragiles de notre société. Regard qui nous pousse à rendre proche, abordable ce Royaume de Dieu contemplé avec passion et humilité, et à tisser des relations de très grande proximité à cause du Christ venu rendre proche sa vie divine, de la crèche à la croix.
La Clarté-Dieu, c’est une équipe fraternelle très soudée animée admirablement par son Président, assisté par son Directeur et coloré par les deux communautés franciscaines de sœurs et de frères qui prient, servent et vivent sur place.
Servent aussi tous celles et ceux qui ne sont pas dans les groupes franciscains mais se découvrent être de vrais sympathisants de l’esprit franciscain. Ils sont, de fait, associés à l’esprit de cette maison.
C’est une communauté de réseaux où le maître mot est « servir ». Le Christ nous a appris qu’être maître, c’est exceller dans le service, l’humilité, la discrétion mais aussi l’efficacité.
Un véritable partenariat entre frères, sœurs, laïcs franciscains et sympathisants est donc mis en œuvre. Dans la Famille Franciscaine, c’est un lieu unique, suffisamment important pour être souligné. L’apport est mutuel. Un partenariat qui se veut être au service de l’Evangélisation et de la vie de l’Eglise.
Chaque groupe apporte sa pierre à l’édifice spirituel. La Clarté-Dieu fait, de son côté, des propositions concrètes en terme de formation à la spiritualité franciscaine, à l’enracinement dans la Parole de Dieu, et deux retraites par an à l’occasion de l’Avent et du Triduum pascal. Les messes quotidiennes, les offices, l’adoration et le sacrement de réconciliation sont le cœur de cette spiritualité.
Chacun est, prie, sert et agit, matériellement bien sûr, mais humainement, psychologiquement et surtout spirituellement, pour renvoyer chacun à sa vocation.

Fr Benoît, chapelain